Pompe à chaleur : ce qu’il faut savoir avant de craquer

12/08/2022

La pompe à chaleur est une alternative aux chaudières plus classiques qui a la cote actuellement ! À juste titre, d’ailleurs, tant ce système de chauffage présente de nombreuses qualités écologiques et économiques !

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est souvent qualifiée de peu gourmande en énergie, mais pourquoi ? Tout simplement car la pompe à chaleur va puiser l’énergie dans le milieu ambiant – dans l’eau, le sol ou l’air suivant le modèle – et transformer cette énergie en chaleur dans le système de chauffage qu’elle alimente. Cette installation peut donc à elle seule produire jusqu’à 75% de la chaleur de l’habitation.

Quels sont les avantages de la pompe à la chaleur ?

La pompe à chaleur est donc un système économique puisqu’il n’y a pas d’apport en matière première. Ou presque : il faudra tout de même compter sur une petite dépense énergétique pour tirer profit de cet environnement… Le rendement n’en est pas moins favorable : par exemple, le COP (coefficient de performance) d’une pompe à chaleur air/air (un modèle très courant), tourne souvent aux alentours de 4. Comprenez que pour un kW d’électricité consommé, elle va en redonner 4 !

Autre point fort de ce système, vous pourrez aussi bien bénéficier de ces avantages en hiver, qu’en été. En effet, les pompes à chaleur ont l’avantage d’aussi bien réchauffer que rafraîchir l’air. Un investissement pouvant donc se rentabiliser en toute saison.

Quels sont les inconvénients de la pompe à chaleur ?

Il existe toutefois quelques inconvénients à prendre en compte avant de décider ou non d’installer une pompe à chaleur.

  • Un niveau sonore pouvant parfois déranger : suivant le modèle de pompe à chaleur que vous déciderez d’installer, il faudra tenir compte des nuisances qui y seront liées. Puisqu’une telle installation s’accompagne souvent d’un module placé à l’extérieur de la maison, il faudra veiller à ne pas dépasser un certain seuil de décibels pour ne pas importuner vos voisins.
  • Performances variables : le rapport entre la température extérieure et intérieure doit rester faible pour limiter la consommation électrique de l’appareil. En effet, comme bien souvent, l’installation d’une pompe à chaleur ne présentera un avantage économique que si elle est alliée à une utilisation mesurée. En clair, une excellente isolation reste la base !
  • Besoin d’un emplacement extérieur : Il faudra aménager un espace pour installer la pompe à chaleur à l’extérieur et ce en toute circonstance météorologiques.
  • Prix plus élevé : les prix pour installer une pompe à chaleur sont aussi souvent plus élevés que pour une chaudière traditionnelle, et si mal utilisé, ce système pourrait ne pas avoir le rendement espéré.

Les différents types de pompe à chaleur

  • Aérothermie (air/air) : la pompe à chaleur va puiser son énergie dans l’air ambiant. Les modèles air/eau sont reliés à votre circuit d’eau et permettent la production d’eau chaude.
  • Géothermie (sol/sol) : la pompe à chaleur va collection l’énergie dans les sols, au niveau souterrain. Existe en modèle sol/sol ou sol/eau, si vous la reliez à votre installation d’eau chaude.
  • Hydrothermie (eau/eau) : vous l’aurez compris, ici, la pompe à chaleur va puiser les calories des cours d’eau ou de la nappe phréatique.

De quoi dois-je tenir compte avant d’installer ma pompe à chaleur ?

  • Vous aurez besoin d’un espace où installer votre pompe à chaleur
  • Vous devez disposer d’un circuit de chauffage central si vous comptez chauffer l’entièreté de l’habitation
  • Prenez également en compte la surface totale que vous aurez à chauffer pour le calcul de la puissance de votre pompe à chaleur
  • Dans le cas d’un appartement, il faudra en faire part à l’assemblée générale des propriétaires si le modèle extérieur est installé sur la façade.

Quels prix pour une pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur variera en fonction de la surface à chauffer, mais également du type de machine que vous déciderez d’installer ainsi que de la surface et des performances énergétiques du bâtiment. Comptez cependant un budget minimum de 5000 euros pour une installation complète dans une petite habitation isolée.

Et les primes dans tout ça ?

L’installation d’une pompe à chaleur présente un coût certain. Il est donc intéressant d’apprendre que les régions accordent des primes énergétiques pour qui voudra passer à ce mode de chauffage plus écologique.

Voici un aperçu des primes possibles :

  • Bruxelles : 4250€ à 4275€
  • Wallonie : 1000€ à 6000€
  • Flandre : 300€ à 4800€

Ajoutez également à ces montants la possibilité de recevoir des primes communales pour l’installation d’un tel système. Un petit coup de pouce à prendre en compte lors de vos calculs !