Radiateur sèche-serviettes : 5 conseils pour en acheter un au meilleur prix !

10/11/2020

Ils chauffent votre salle de bain, tout en séchant vos essuies en un rien de temps. Les radiateurs sèche-serviettes s’invitent aujourd’hui dans toutes les salles de bains modernes. Reste à faire le bon choix !

Tout d’abord, ne confondez pas « radiateur sèche-serviettes » et « porte-serviettes chauffant » : le premier est un véritable radiateur capable de porter votre salle de bains à la bonne température, tandis que le second n’a que pour seul objectif, de sécher vos essuies. Le tout est donc de savoir ce que vous voulez !

1. Quel modèle ?

Il existe trois grandes variantes.

  • Les modèles à eau qui sont raccordés à la chaudière. Ces derniers sont assez peu courants, car il y a un gros travail de plomberie avant l’installation. A réserver à ceux qui rénovent leur maison.
  • Les modèles électriques: les plus courants, car les plus simples à poser. Il suffit simplement d’avoir une prise à proximité !
  • Les modèles mixtes: ils sont reliés à la chaudière mais peuvent tourner à l’électricité lorsque votre chaudière est à l’arrêt, comme en été par exemple.

Outre le design, il faudra également se pencher sur le matériau :

  • L’acier, le moins cher.
  • L’aluminium, un matériau de meilleure qualité et qui aide à la montée en température
  • L’inox, qui monte rapidement en chaleur
  • La fonte qui monte doucement en température, mais qui la restitue très bien.

2. Quel type d’inertie ?

Il y a de fortes chances que vous optiez pour un modèle électrique. L’électricité n’étant cependant pas donnée, sachez que les radiateurs sèche-serviettes sont souvent composés d’un matériau interne capable de restituer la chaleur, une fois l’apport en électricité coupé.

  • Liquide: le radiateur montera vite en température mais l’inertie est assez faible. Il s’agit généralement des modèles d’entrée de gamme.
  • Céramique: le radiateur montera plus lentement en température mais restituera assez longtemps la chaleur.
  • Stéatite: la chaleur est ici encore mieux restituée.
  • Pierre de lave: le top en matière de restitution de la chaleur !
  • Fonte: peut monter très haut en température et redescendre tout aussi bas. Prix vite exorbitant
  • Verre: aucune inertie, mais chauffage par rayonnement.

3. Quelles options ?

Il y a deux options que nous vous conseillons :

  • La soufflerie, pour une montée rapide en température
  • Le programmateur, pour une salle de bains chaude au bon moment de la journée. A coupler avec les options thermostat et hors gel.

4. Quelle puissance ?

Tout dépend évidemment de la taille de votre salle de bain, de l’isolation, de votre type de chauffage… Mais globalement, nous pouvons admettre :

  • Pour une salle d’eau de 6 m²: 800 Watts devraient suffire
  • Pour une salle de bain de 10 m²: un minimum de 1250 Watts
  • Pour une salle de bain de 15 m²: environ 2.000 Watts

5. Quel prix ?

Des radiateurs sèche-serviettes, on en trouve à tous les prix, d’une petite centaine d’euros à plus de 2.000 euros. Notre conseil ? Un modèle électrique en céramique ou stéatite, avec soufflerie et programmateur. Suivant la puissance requise et le style désiré, le prix devrait se situer entre 300 et 500 euros.