Encadrer une toile : 3 règles à suivre

11/01/2022

En règle générale, le cadre qui entoure une œuvre picturale met celle-ci en valeur. Si vous craquez pour une toile vendue “nue”, il convient donc d’opter pour un cadre le plus approprié possible.

Alex Block

Tous les professionnels vous le diront : en matière d’encadrement, il faut d’une part distinguer les huiles et, d’autre part, les aquarelles, les gouaches et autres gravures. En effet, les huiles ont tendance à rester nues dans leur cadre tandis que les autres œuvres seront posées sous une vitre protectrice. Celle-ci protègera les peintures les plus fragiles de toute agression extérieure.

La peinture à l’huile est généralement d’un entretien facile. En effet, ni la lumière ni la poussière ne peuvent l’attaquer. Elle ne craint pas non plus la majorité des salissures puisque celle-ci est lavable.

Les aquarelles et les gouaches par contre ne peuvent pas du tout être nettoyées, quelles que soient les salissures qui les recouvrent. C’est pour cette raison qu’une vitre de protection s’impose !

Le choix du cadre

Avant de jeter votre dévolu sur un cadre, doivent entrer en ligne de compte deux éléments : la nature du tableau (peinture à l’huile ou autre) et ses dimensions. Pour les peintures à l’huile, les dimensions sont généralement standardisées. On peut donc trouver des cadres prêts à l’emploi, taillés à la bonne dimension. Pour les autres œuvres, il n’y a par contre pas de dimensions imposées. Il faut donc passer commande d’un cadre dédié auprès d’un encadreur.

Pour éviter de commettre une faute de goût, suivez ces trois règles :

  • Dans la mesure du possible, le cadre doit être en rapport avec le motif à encadrer. Deux univers s’opposent : les gros plans (un portrait, une nature morte, un bouquet de fleurs) et les vues d’ensemble (un paysage, les abstraits à motifs multiples ou encore les marines). Les gros plans nécessitent un cadre large et épais tandis que les vues d’ensemble se contenteront d’un cadre plus fin et plus discret.
  • La teinte de l’encadrement doit s’harmoniser avec le tableau mais aussi avec un élément de la pièce. Une peinture claire s’entourera volontiers d’un élément sombre ou très vif tandis qu’un tableau sombre exigera un cadre pâle ou lumineux.
  • Enfin, veillez à tenir compte de la tonalité générale de la pièce, mais aussi de son style !