Investir dans l’immobilier : quelles sont vos options en 2023 ?

25/01/2023

Quand on pense à investir dans l’immobilier, c’est l’achat, la vente ou la rénovation qui viennent immédiatement à l’esprit. Mais il existe bien d’autres formules !

Certes, un investissement immobilier se conçoit généralement par l’achat d’un logement comme un appartement ou une maison en vue de le revendre ou de le mettre en location. Avec des taux d’intérêt encore très bas, investir dans l’immobilier peut toujours s’avérer un placement rentable pouvant vous faire bénéficier d’un rendement à long terme ou d’une belle plus-value.

Envie d’en savoir plus sur les différentes possibilités en matière d’investissement immobilier ? Alors consultez le site Mes Finances.

Taxe en cas de revente rapide !

Notez qu’en Belgique, si vous revendez un bien immobilier moins de 5 ans après l’avoir acheté, vous serez soumis à une taxe de 16,5 % de la plus-value immobilière générée par la vente. Cette taxe est augmentée de 25 % si vous revendez au cours de la première année suivant votre investissement. Mieux vaut le savoir.

En outre, si vous réalisez une plus-value faisant suite à une spéculation, une taxe de 33 % sera appliquée à la plus-value. L’achat-revente d’un bien immobilier est considéré comme spéculatif lorsque les bénéfices générés sont estimés comme étant issus d’une gestion à risque en dehors d’une activité professionnelle. Dans ce cas, plusieurs critères sont pris en considération par l’administration afin de prouver qu’il y eu spéculation. Adressez-vous à votre notaire ou votre fiscaliste, ces derniers pourront vous répondre en fonction de votre situation exacte.

Enfin, si vous revendez le bien immobilier plus de 5 ans après son acquisition ou qu’il s’agit de votre habitation principale, vous êtes exempté de toute taxe sur une éventuelle plus-value (cela monte à 7 années pour les terrains non bâtis).

Promotion immobilière et sicafis

Mais investir dans l’immobilier peut également se faire de façon indirecte par le biais de différentes formules. C’est le cas de la promotion immobilière qui vous permet d’investir dans l’immobilier sans avoir à vous soucier de la gestion de votre placement.

Enfin, autre option, les sicafis qui sont des sociétés d’investissement à capital fixe. Leur constitution et leur gestion sont strictement encadrées par la loi, celles-ci étant notamment tenues d’investir uniquement dans l’immobilier, qu’il s’agisse de bureaux, d’immeubles résidentiels, de commerces ou encore de maisons de repos. Une des particularités des sicafis est de devoir distribuer 80 % de leurs résultats pour bénéficier d’une exonération à l’impôt des sociétés. Les investisseurs-actionnaires sont donc gâtés ! Le rendement des dividendes tourne en effet en moyenne autour de 5 % et peuvent largement dépasser 7 % dans certains cas !