Porte d’entrée et de garage : tout savoir sur les différents types, les prix et les niveaux de sécurité !

11/05/2022

Vous envisagez de donner un coup de jeune à votre façade ? Alors vous avez sûrement déjà pensé à changer de porte d’entrée et/ou de garage. Mais comment faire la part des choses entre toutes les possibilités ? Quels critères prendre en compte et quelles questions se poser avant d’offrir à votre demeure un ravalement de façade ?

Zac Gudakov

La porte d’entrée

La porte d’entrée de votre habitation est un passage obligé, au littéral comme au figuré, pour rentrer dans votre « chez-vous ». Il faut donc que l’aspect général de votre habitation et de votre façade rentre en ligne de compte au moment de poser votre choix. Mais il ne s’agit pas du seul critère à prendre en compte.

1. Sécurité – comment sécuriser ma porte d’entrée ?

Comme tout bon château qui se respecte, votre porte de maison doit comporter un minimum de sécurité. Ce critère de sécurité dépendra bien entendu également du matériau choisi, mais cette composante ne fait pas tout. La serrure et le type de poignée que vous choisirez auront aussi une grande incidence sur l’aspect sécuritaire de la porte.

En termes de serrures, il vous faudra prendre en compte plusieurs critères : poignées, serrure, clefs, verrous et cylindre.

La première chose à savoir est quel niveau de sécurité voulez-vous pour votre serrure ? Pour plus de clarté vous pouvez vous référer à la norme et au classement A2P (Assurance Prévention Protection) qui vous permet d’identifier le niveau de sécurité d’une serrure.

Un autre aspect à prendre en compte en ce qui concerne votre serrure est le nombre de points de fermeture. Les points de fermeture correspondent à des points d’ancrages de votre serrure. Votre serrurier vous donnera sûrement le choix entre des serrures à 3 ou 5 points d’ancrage. La serrure à 5 points d’ancrage offre une protection supérieure à la serrure à 3 points, mais tout dépendra de votre situation et de votre type de porte d’entrée. N’hésitez pas à demander conseil à votre serrurier !

Une fois le niveau de sécurité de votre serrure décidée, il sera temps pour vous de prendre en main les clefs de votre entrée ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il existe différents modèles de clefs ayant des niveaux de sécurité différents. On voit en effet de plus en plus se répandre des modèles de clefs renforcées aux dépens des clefs crantées jusqu’ici plus courantes. Vous pourriez aussi être intéressé par des clefs électroniques (cartes, badges, etc.) qui présentent l’avantage de compliquer la fabrication de doubles. Autre solution électronique encore : les serrures à digicode qui ont comme avantage (entre autres) de permettre d’alléger votre porte-clefs.

Et pourquoi pas une porte blindée ?

Mais peut-être désirez-vous vous prémunir contre tous les imprévus et opter pour la solution ultime que représente la porte blindée. Vous ne seriez pas le premier, de plus en plus de personnes décident de se tourner vers ces installations antieffraction de haut vol. Vous débourserez une somme plus élevée certes, mais cela vous garantira sans aucun doute une paix de l’esprit à l’avenir. Qui plus est, une porte blindée comporte de nombreux avantages sur le plan thermique. Elle ne laissera passer ni les cambrioleurs, ni les changements de température !

2. Isolation – Comment éviter les pertes de chaleur ?

On l’oublie souvent, mais les pertes de chaleur dans une maison se font souvent par les ouvertures telles que les fenêtres et les portes. À elle seule, une porte d’entrée mal isolée peut engendrer jusqu’à 20% de pertes de chaleur !

Isolation thermique

Plus que jamais, l’heure est à l’économie d’énergie. Il s’agit de fermer la porte aux déperditions inutiles d’énergie !

  • Isoler votre encadrement de porte: Bien que les boudins de porte amènent un charme tout particulier à votre hall d’entrée, il existe des solutions autrement plus radicales pour isoler cet endroit de votre maison. Tout d’abord veillez aux joints sur le dormant de votre porte. Vérifier que ceux-ci présentent toujours une certaine adhérence, et si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas un instant avant de les remplacer.

Tant que vous y êtes, pensez également à installer un bas de porte ou une plinthe automatique. Ces systèmes disponibles à tous les prix, vous permettront souvent de constater une réelle différence qu’avec la seule utilisation de votre boudin de porte.

  • Choisissez un matériau isolant: Si vous avez comme projet de changer votre porte, pensez à opter pour un matériau ayant un bas coefficient Vous retrouverez ce score sur les fiches produit en magasins. Néanmoins, de manière générale, gardez à l’esprit que le bois offre la meilleure option en termes d’isolation, même si les matériaux composites ne le suivent pas de loin tout en demandant un moins grand entretien. Avant de faire votre choix pensez toutefois à vous renseigner auprès de votre marchand de châssis qui saura mieux vous conseiller en fonction de l’exposition de votre maison.
  • Isoler votre porte de l’intérieur: Il est également tout à fait possible d’appliquer quelques modifications à votre porte depuis l’intérieur afin de réduire ses déperditions de chaleur. Il vous est tout d’abord possible d’installer un rideau thermique devant votre porte afin de bloquer l’air froid à l’entrée. Si cela n’est pas encore suffisant ou que votre porte est trop fine, vous pouvez fixer un panneau isolant directement sur votre porte. Si vous disposez d’une porte avec vitre ensuite, il est tout à fait possible d’appliquer un double vitrage en plastique sur cette vitre. N’oubliez pas non plus de veiller à ce que votre boîte aux lettres ne laisse pas passer trop d’air en plus de votre courrier.

Un dernier conseil si vous comptez installer une nouvelle porte : veillez à ce que la pose soit effectuée par des professionnels afin d’éviter toute mauvaise surprise !

Isolation acoustique

Même si l’isolation thermique est une priorité en termes d’isolation, l’aspect acoustique de votre porte d’entrée n’est pas non plus à négliger. Sachez tout de même que si vous veillez à ce que votre porte présente des qualités en termes d’isolation thermique, il y a de grandes chances pour que vos précautions payent également en termes d’isolation sonore. Ainsi voici quelques manières simples d’améliorer votre isolation acoustique :

  • Installer un rideau phonique devant votre porte d’entrée
  • Poser des panneaux acoustiques sur vos portes
  • Ajouter une épaisseur d’isolation au vitrage de votre porte
  • Considérez l’indice RW lors de l’acquisition de votre nouvelle porte d’entrée
3. Matériaux – Quelles possibilités ?

Aujourd’hui le marché des châssis commence à se régulariser et tous les matériaux répondent de manière générale aux mêmes exigences même si des nouveautés ne cessent d’apparaître. Cependant suivant la situation de votre façade et du climat de votre habitation, il est toutefois bon de vous renseigner au préalable sur les avantages et les inconvénients de tous les matériaux.

Le bois, la valeur sûre – prix moyen (hors pose) : 900€

Le bois représente une option largement répandue sur le marché. En effet, que votre façade soit moderne ou traditionnelle, vous pouvez être sûr qu’une option boisée saura répondre à vos exigences. En termes d’isolation thermique, le bois offre une option efficace. En revanche, il vous faudra penser à traiter votre porte régulièrement si vous ne voulez pas que ses performances se dégradent.

Le PVC, de tout pour tout le monde – prix moyen (hors pose) : 550€

Le PVC est un matériau de plus en plus répandu sur le marché, et à juste titre ! Son coût varie énormément en fonction de la qualité et du niveau d’isolation et peut donc constituer un choix évident pour certaines personnes. Si vous aussi vous décidez d’opter pour une porte d’entrée en PVC pensez cependant à opter pour un PVC d’une bonne qualité capable de résister aux aléas climatiques comme ceux auxquels on a pu être confronté ces derniers mois.

En termes d’entretien ensuite, le PVC est un choix facile. En effet, contrairement au bois, un PVC de bonne qualité aura la capacité de tenir de longues années sans pour autant dépérir. Grâce à ce matériau, vous serez aussi confronté à un choix bien plus large que pour d’autres matériaux.

Le verre, une isolation devant encore faire ses preuves – prix moyen (hors pose) : 1300€

Si le verre présente sans aucun doute des avantages esthétiques il n’en demeure pas moins un matériau devant encore faire ses preuves, notamment en termes d’isolation. Vous effectuerez, certes un gain en termes lumineux, mais devrez en payer le prix, et ce, dans tous les sens du terme. D’une part, il vous faudra débourser un prix plus élevé à l’achat que pour ses homologues en PVC ou en bois. À la pose, également, vous devrez dépenser plus d’efforts et de main-d’œuvre en raison de son poids plus conséquent (d’autant plus si vous avez jeté votre dévolu sur un double vitrage) et de la complexité de son installation.

De plus une porte en verre demandera un entretien plus important qu’une porte en PVC ou en bois. Suivant le type de surface de votre porte, auront parfois tendance à être un peu trop visibles.

Porte de garage

De nombreuses entrées de garages représentent parfois de réels dangers pour une habitation. Systèmes trop vieux ou pas assez robustes, un garage peut représenter un réel problème dans une maison. Nombreuses sont donc les raisons pour lesquelles vous voudriez changer de porte de garage. Mais quel système choisir ? Quels styles choisir ? Immovlan vous aide à y voir plus clair !

1. Quelle est la configuration de votre garage ?

Tous les garages et les maisons ont leurs propres besoins en matière de garage. Dès lors toutes les solutions ne conviendront pas à votre situation. Par exemple, suivant la place dont vous disposez à l’intérieur de votre garage tout d’abord, vous serez davantage amené à choisir une porte de garage à enroulement plutôt qu’à coulisse latérale. Mais quelles sont donc les différentes alternatives en termes de portes de garage ?

  • La porte de garage à enroulement – prix moyen avec pose : 1 150€ à 3 100€: ce type de porte s’enroule sur lui-même en une bobine placée au plafond de la pièce en vous permettant ainsi de ne pas encombrer les côtés de votre garage. Ce type de porte s’adapte donc très bien aux petits garages grâce à sa composition en fines lattes d’aluminium attachées les unes aux autres. Au choix, vous pouvez décider de fonctionner avec un système électrique ou bien manuel (échauffez juste votre poignet avant toute chose !).
  • Porte de garage basculante – prix moyen avec pose : 400€ à 1 600€ : ce type de porte est construite en une seule pièce et peut se trouver en métal en bois et en PVC. On la nomme basculante car lorsqu’elle s’ouvre elle bascule entièrement vers le plafond. Suivant vos capacités musculaires (et votre budget) elle peut être motorisée ou non. Si elle ne prend pas beaucoup de place dans votre intérieur, il vous faudra tout de même posséder une certaine hauteur de plafond afin de ne pas risquer de fâcheux accidents. En revanche, vous n’aurez pas à vous soucier de sa solidité car étant en une pièce, elle souffrira moins du temps et des mouvements que d’autres modèles.
  • Porte de garage battante – prix moyen avec pose : 500€ à 1 800€ : dans la catégorie traditionnelle, on ne fait pas mieux. La porte battante est composée de 2 grands ventaux s’ouvrant vers l’extérieur afin de ne pas encombrer l’intérieur du garage. Ce genre de porte est disponible dans tous les matériaux et peut être motorisée.
  • Porte de garage pliante – prix moyen hors pose : 400 et 2500 euros : Cette porte de garage se compose de 3 (ou 4) panneaux fixés sur un rail au sol que vous ne pouvez que replier sur eux-mêmes manuellement. En raison du nombre de panneaux vous aurez donc besoin d’une entrée relativement large pour faire fonctionner ce type de porte. De plus, en raison de son fonctionnement exclusivement manuel, la porte pliante sera plus propice à se dégrader au fil du temps.
  • Porte de garage sectionnelle – prix moyen avec pose : 1 250€ à 2 600€ : le grand avantage de la porte de garage sectionnelle est sa capacité à optimiser l’espace de votre garage grâce à son fonctionnement sur rails. Suivant la configuration vous pouvez décider qu’elle s’ouvre de manière latérale (elle sera alors appelée porte « coulissante ») ou horizontale. Vous trouverez également des portes de garage sectionnelles en PVC, bois et acier.

Gardez bien à l’esprit que le budget d’une porte de garage variera en fonction de son matériau et de la configuration de votre ouverture de garage (sans compter les suppléments si vous décidez d’avoir l’air cool en motorisant votre porte). Les prix donnés ci-dessus ne représentent que des moyennes du marché actuel.

2. Quel est le meilleur choix en termes d’isolation ?

L’isolation d’une porte de garage est un point essentiel à prendre en compte au moment de poser votre choix, et d’autant plus si votre garage communique avec votre maison. Pour mieux vous y retrouver au moment du choix, vous pourrez vous référer à la classe énergétique de la porte en question. Ainsi, comme c’est le cas pour vos électroménagers, vous pourrez départager vos portes de garages sur base de leur score énergétique (allant de A à E). Le principal critère pris en compte sera bien évidemment l’isolation thermique de la porte.

Dès lors quel matériau offre la meilleure performance thermique ?

Il existe 4 différents matériaux parmi lesquels vous avez l’occasion de faire votre choix :

  • Le PVC: comme pour les portes d’entrée, le PVC est un choix de plus en plus plébiscité par le public. Disponible à tous les prix et présentant de nombreuses possibilités esthétiques, ce matériau répond à de nombreuses attentes.
  • L’aluminium: l’aluminium est connu pour être un matériau facile à manipuler, et il ne va ici, pas déroger à cette règle. Très souple et facile à manier, il sera plébiscité dans le cas de porte de garage enroulable.
  • Le bois: Ce qui est vrai pour une porte d’entrée, l’est encore davantage pour une porte de garage. Si le bois présente sans nul doute un grand nombre d’atouts esthétiques, il n’en demeure pas moins qu’il est difficile à entretenir. C’est entre autres il n’est que rarement utilisé pour réaliser une porte de garage.
  • L’acier : très souvent utilisé pour dans la fabrication des portes de garages, l’acier est taillé pour le job. En effet, solide et fiable, l’acier présente également de très bonnes capacités isolantes. On le retrouvera souvent utilisé pour construire des portes sectionnelles et basculantes.