Investir dans l’immobilier : Dans une propriété ou dans un fonds ?

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, il existe deux possibilités : acheter un bien immobilier ou investir dans un fonds. Si vous investissez dans un fonds, vous répartissez votre investissement sur plusieurs biens et recevez une partie des revenus locatifs sous forme de dividende. Quelle est la formule la plus intéressante ?

Les frais divers…

Si vous investissez dans un fonds immobilier, vous n’avez pas à payer les frais liés à l’achat d’un bien immobilier (droit d’enregistrement, frais de notaire…). Vous ne payez que les frais de gestion de la partie qui gère le bien. Les frais d’entrée dans un fonds se situent entre 2,2 % et 5 %. Bien entendu, il existe également un certain nombre de fonds cotés en bourse, de sorte qu’il est également possible d’y acquérir des parts. Pour investir dans un fonds, vous avez besoin de moins de capital : il est déjà possible d’investir dans un fonds immobilier pour quelques centaines d’euros. Bien sûr, cela ne vous permet pas d’acheter un bâtiment complet…

Une bonne efficacité

Ces dernières années, les fonds immobiliers ont un bon rendement. La crise du coronavirus pourrait avoir un impact, mais sur le long terme, c’est un investissement sûr. Souvent, votre argent est réparti sur plusieurs régions et plusieurs types de biens immobiliers. Informez-vous sur la nature du fonds immobilier dans lequel vous investissez, afin d’en évaluer les risques.

Pas de contact direct avec les locataires

Si vous investissez dans un fonds, vous n’avez pas de contact direct avec les locataires. Ainsi, vous n’avez pas à courir après les loyers, ni à effectuer de réparations, etc.

Facilement vendable

Vos parts dans un fonds immobilier peuvent être facilement vendues (et sans frais) si vous avez besoin de liquidités. Lors de la vente d’un bien immobilier ou d’une propriété commerciale, la situation est un peu plus complexe.

Ne renoncez pas à l’achat d’une propriété !

Bien qu’investir dans un fonds immobilier présente de nombreux avantages, cela ne remplace pas l’acquisition d’une propriété. Si vous disposez d’un capital de départ plus important, il est intéressant d’investir dans votre propre maison ou dans une seconde résidence que vous pouvez louer. De plus, vous bénéficiez d’avantages fiscaux et si vous conservez longtemps le bien, il y a de fortes chances qu’il prenne en valeur !