3 conseils avant d’acheter un garage ! Attention au dernier point !

30-08-19 - Immovlan.be

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez sans doute que l’achat d’un garage comme investissement est de plus en plus en vue. Toutefois, certains paramètres sont à prendre en considération…

Un achat lucratif ? Oui… et non…

Le rendement d’un garage est généralement estimé comme égal ou légèrement inférieur à celui d’une maison. Le gros avantage réside évidemment dans l’absence de frais et d’entretien (ou presque) et dans la possibilité de donner un préavis (dans un sens comme dans l’autre) d’un mois seulement.

Toutefois, le succès que rencontrera votre garage à la location dépend essentiellement de son emplacement. Encore et toujours la même histoire… En effet, un garage dans le centre-ville de Bruxelles ou à la mer n’aura aucun mal à trouver preneur, mais il coûte très cher à l’achat. Pour nettement moins, vous pouvez vous offrir un garage en province, mais la demande sera nettement moins élevée… Et donc, le loyer aussi… Celui-ci varie entre 50 et 200 €, généralement.

Attention à l’électricité !

Si aujourd’hui, la plupart des véhicules fonctionnent grâce à des carburants fossiles, il y a fort à parier que cela ne soit plus le cas d’ici quinze à vingt ans. Les véhicules électriques gagnent du terrain, notamment en ville. Un choix pertinent serait donc de proposer un garage avec prise électrique ou, encore mieux, avec une borne de rechargement. Certes, le prix d’achat ne sera pas le même, vous serez sans doute confronté à d’autres difficultés (d’où vient l’électricité ?), mais le loyer que vous pourrez demander sera lui aussi, tout autre. De plus, vous ferez alors un investissement sur le long, voire très long terme…

Avez-vous un numéro de TVA ?

Comme n’importe quel autre bien immobilier, un garage est soumis à des frais et des droits d’enregistrement. Sur un garage de 40.000 € en région Bruxelloise, ces frais s’élèvent au total à environ 5.000 €. Mieux vaut le savoir… En revanche, et contrairement à la mise en location d’autres biens immobiliers, vous êtes soumis à la TVA. En clair, cela signifie que vous devez ajouter 21% de TVA au montant du loyer. Cela signifie aussi que vous devez avoir un numéro de TVA ! Ce qui engendre une comptabilité plus complexe, mais des déductions fiscales pour les achats liés à ces garages. Sachez toutefois que si vos revenus ne dépassent pas 25.000 € par an, vous pouvez optez pour le régime de la franchise. C’est un calcul à faire avec votre comptable…