Vous voulez acheter un kot étudiant ? Voici ce qu’il faut savoir !

30-07-19 - Immovlan.be

Dans peu de temps, les étudiants retourneront à l’école ou à l’université. Nombre d’entre eux auront besoin d’un logement près de leur lieu d’étude… Et ce n’est pas un secret : le marché des kots peut être assez rentable ! Mais que faut-il savoir avant de se lancer ?

Quel est le coût de la location ?

Les études coûtent cher, surtout si les enfants vont en kot. Des études de 5 ans coûtent vite 22.000 euros. Si vous avez plus d’un enfant, les prix deviennent évidemment vite élevés. Si vous voulez donner un peu plus de confort à vos enfants, ce budget peut grimper à 30.000 euros. Beaucoup de gens envisagent dès lors d’acheter un kot, puis de le louer par la suite.

Combien coûte un kot étudiant ?

Il y a deux options possibles : soit vous achetez un immeuble avec plusieurs kots, soit vous achetez un kot individuel. Gardez à l’esprit que la première option implique de nombreuses conséquences. Il faut entretenir le bâtiment, louer les chambres et rédiger toutes sortes de contrats. Si vous choisissez un kot individuel, vous aurez moins de soucis et vous pouvez compter sur un prix d’achat moyen d’environ 115.000 €.

De quoi faut-il tenir compte lors de l’achat d’un kot ?

De plus en plus de kots sont proposés sur le marché, qu’ils soient ou non offerts directement par l’université ou la haute école. Certes, certains kots en mauvais état restent vacants. Si vous ne louez pas votre kot avant septembre, il y a de fortes chances qu’il reste vacant pendant une année entière.

L’emplacement de votre kot est crucial. Plus vous vous rapprochez de l’école, plus vous avez de chances d’obtenir un locataire.

Gardez à l’esprit la partie fiscale !

Si vous louez un kot non meublé, le revenu cadastral de la chambre sera augmenté de 40% et vous serez imposé. Si vous avez emprunté, vous pouvez réduire votre revenu imposable avec les intérêts de ce prêt. Si vous louez votre kot meublé, vous payez encore plus cher. 40% des revenus sont considérés comme des revenus mobiliers. Vous pouvez toutefois déduire 50 % de ce montant à titre de déduction des frais, puis payer 15 % d’impôt sur ce montant. À cela s’ajoute la taxe communale.

Frais annexes

N’oubliez pas que vous devez aussi payer les frais de notaire et les droits d’enregistrement. Ces droits sont de 10% en Flandre et de 12,5% à Bruxelles/Wallonie.

Ça en vaut la peine ?

Réfléchissez à deux fois avant d’acheter un kot. Ça peut rapporter de l’argent, mais il faut bien faire les choses. Sachez aussi que les étudiants ne prennent pas toujours soin de leur kot…