Acheter une chambre d’hôtel, investissement hyper rentable ou suspect ?

20-03-19 - Sudpresse

C’est l’une des toutes grandes tendances du moment. A vrai dire, le mouvement n’a pas démarré chez nous mais aux Etats-Unis. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

L’achat d’une chambre d’hôtel : voilà une idée qui peut paraître au mieux originale, au pire incongrue, mais sachez que c’est une tendance qui a vraiment la cote en ce moment. De nombreux hôtels sur le territoire belge vous proposent en effet d’acquérir l’une de leurs chambres. Si vous voyez cela comme une manière économique d’économiser pour vos futures vacances, sachez que vous ne pouvez y séjourner que 30 jours par an. En revanche, le gros avantage de la formule, c’est qu’elle est sans souci : les habituels tracas liés à la gestion immobilière, comme les mauvais payeurs, sont donc oubliés ici !

Combien ?

Tous frais compris, il faut tout de même compter un grand minimum de 120.000 €, la plupart des biens tournant environ 20.000 € au-dessus de ce montant.

Quels revenus ?

La bonne nouvelle, c’est que vous bénéficiez des revenus générés par l’ensemble de l’hôtel et non de votre chambre en particulier. Cela comprend donc également la location des salles de séminaire, le bar, le restaurant… Vous recevez donc un pourcentage fixe sur les bénéfices. Le payement peut s’effectuer tous les semestres ou tous les ans, suivant le contrat et la société.

Success-story

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Belges sont friands de la formule, car tant en Flandre, qu’en Wallonie, les hôtels proposant ce genre de formule sont quasi sold-out.

Quel rendement ?

Après une période de démarrage, le rendement peut, en vitesse de croisière, tourner aux alentours de 3 à 4 %.

Quels avantages ?

Ils sont évidents. Aucun tracas et une rentrée quasi assurée. D’autant que l’investissement de base paraît raisonnable, comparé au prix d’un appartement dans le centre de la capitale, par exemple.

Quels inconvénients ?

Vous n’êtes pas le maître de votre bien et ne pouvez y résidez quand bon vous semble. Vous risquez également de devoir participer à des frais de remise en ordre ou au goût du jour. A ce sujet, une chambre d’hôtel doit forcément, se renouveler plus rapidement qu’un appartement classique.

En conclusion ?

Voilà un investissement très intéressant, garantissant un rendement supérieur à un compte en banque, mais que Bruno Colmant, professeur à l’UCL et interviewé par nos collègues de Sudpresse, déconseille malgré tout comme tout premier investissement. Pour notre part, nous y voyons surtout une excellente opportunité d’investissement pour qui n’a pas le temps et/ou l’envie de s’occuper d’une gestion complète.