Vers quelle formule de crédit s’orienter lors de l’achat d’un bien immobilier de rapport ou d’investissement ? Wilink vous aide à y voir clair.

08-01-19

Pourquoi investir dans l’immobilier ? Les carnets d’épargne habituels ne rapportent plus rien, la bourse peut faire peur, mais l’immobilier d’investissement couvre l’inflation tant via le loyer que la plus-value à terme du bien.

Toutefois, sachez que l’achat d’un immeuble d’investissement n’est pas sans risque et nécessite des conseils avisés afin de maximaliser le rendement et la pérennité du projet. Quel type de bien acheter ? Quelle formule de crédit choisir ? Quelle quotité sera financée auprès d’un organisme de prêts ? Quel budget du loyer doit être consacré pour le paiement des mensualités du crédit ? Tracas avec un locataire, quels sont les recours possibles ? Tant de question qu’il est bon de se poser avant de passer à l’acte.

La sélection du bien est très importante.

Pensez à vous orienter vers des biens à faibles consommation énergétique (neufs ou semi-neufs), des surfaces adaptées à la location (studio, 1 ou 2 chambres) et la localisation (grande ville, proche des universités, accessibles facilement…)

Quel crédit ?

Dans de nombreux cas, les investisseurs se voient proposer un crédit à terme fixe avec paiement uniquement des intérêts mensuellement et remboursement du capital en une seule fois au terme du crédit. Les crédits classiques étant plutôt utilisés dans le cadre de l’achat de la première habitation.

Les avantages de cette formule ?

  • fiscaux (déductibilité constante des intérêts hypothécaires à concurrence des revenus cadastraux)
  • Des mensualités moins élevées que le loyer permettent de générer un rendement direct de l’investissement.

Mais si vous choisissez cette formule, il reste évidemment la question de savoir comment vous allez rembourser le capital emprunté au terme… Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Des fonds propres ou des placements et des avoirs en épargne
  • Des polices d’assurance en cours ;
  • Un capital provenant d’un fonds de pension ou d’une assurance groupe ;
  • La vente future d’un bien immobilier autre que le domicile privé…

Bien entendu, ce type d’investissement et de crédit hypothécaire ne s’adresse pas à tout le monde. Ce sont principalement les indépendants, les dirigeants d’entreprises et les investisseurs qui sont visés. Ce type de crédit ne doit pas être utilisé à la légère car l’emprunteur devra prévoir le remboursement au terme du crédit.

Et un crédit classique ?

Cette option sera intéressante si la quotité d’emprunt est faible via un apport de fonds propres importants car le montant du loyer à percevoir devra être supérieur d’au moins 20 à 25%  aux mensualités du crédit en vue de couvrir les charges inhérentes à un bien immobilier mais aussi un probable chômage locatif temporaire. C’est la raison pour laquelle les revenus locatifs ne sont pas pris en compte à 100% par les organismes prêteurs mais à 80%.

Conclusion

Tout ceci n’est donc pas simple si vous y êtes confrontés pour la première fois. Pas d’inquiétude, il existe des experts pour vous accompagner, vous expliquer, conseiller et vous suivre dans ces démarches.

Pour éviter toute mauvaise surprise, prenez contact avec un de nos conseillers afin d’acquérir votre bien immobilier dans de bonnes conditions.


 
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation, d’optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d’audience et de personnaliser les annonces sur base de votre comportement. Refuser les cookies vous ferait perdre ces avantages. Vous pouvez à tout moment modifier les réglages d’acceptation. Pour en savoir plus cliquez ici.