Le Viager : une alternative à envisager !

19-11-18

L’intérêt pour la vente en Viager ne se dément pas. Fort commune en France, elle se développe depuis une dizaine d’années en Belgique avec un intérêt croissant tant de la part des seniors que du côté des investisseurs !

Daniel DOMB et Albert RASQUAIN, responsables des ventes Viagères pour le Groupe TREVI nous en disent un peu plus…

Pourquoi vend-on en Viager ?

La vente en viager est une excellente réponse pour les seniors qui désirent :

  • Rester dans leur bien tout en améliorant leur quotidien grâce à un capital versé au départ (bouquet)
  • obtenir un  complément à la pension grâce aux rentes versées chaque mois – ces rentes sont nettes d’impôt et revalorisées chaque année suivant l’indice santé.

Le viager permet de dégager des liquidités d’un capital constitué par un bien immeuble. Les montants perçus permettront de mieux vivre la retraite,  adapter son logement, se permettre des soins et services à la personne ou encore de profiter tout simplement de la vie (sorties, vacances et autres).

Quelles sont les personnes qui vendent en Viager ?

Ce sont dans 70 % des cas, des personnes qui n’ont pas d’enfants. Nous rencontrons également des personnes qui ont des enfants mais qui font face à des difficultés financières (charges, travaux à la copropriété, etc…). Dans de rares cas, nous avons également des seniors qui sont en situation de conflit familial et qui trouvent là un moyen de déshériter. Ce n’est heureusement pas la majorité des cas !

Enfin n’oublions pas qu’il existe la possibilité de vendre un bien en Viager Libre : certains propriétaires ne souhaitent plus gérer des locataires et assumer des travaux. Ils pensent au Viager permettant ainsi de se libérer des tracasseries. Ils reçoivent alors un capital et des rentes plus élevées qu’un loyer, sans aucune contrainte fiscale.

A quel âge peut-on songer à vendre en Viager ?

Dans le cas où l’on souhaite rester dans son bien, 70 ans nous semble être un minimum pour vendre dans de bonnes conditions et rencontrer la demande. En fonction du bien, nous avons déjà vendu pour des clients plus jeunes mais souvent alors en limitant la période d’usufruit.

Dans le cas d’un viager libre, il n y a pas d’âge minimal mais tenez compte du fait que le paiement de la rente sera toujours limité dans le temps.

Rencontrez-vous des situations particulières pour lesquelles vous conseilleriez le Viager ?

Dans notre activité, nous rencontrons nombre de situations pour lesquelles le viager devrait être envisagé. Pensons par exemple aux couples remariés dont l’un des conjoints est seul propriétaire et a un enfant d’un premier mariage. S’il  venait à décéder, le conjoint survivant se retrouve avec seulement l’usufruit du bien ;  la nue-propriété allant vers les héritiers. Il n’est dès lors plus question de vendre sans leur accord ! Si la vente en viager avait été anticipée, le survivant aurait eu l’usufruit à vie de son bien augmenté d’une rente appréciable tous les mois ! Un bon conseil : Pensez  à protéger votre conjoint !

Une autre situation : parfois, il arrive qu’un bien se vende difficilement en vente classique. Le viager permet souvent de vendre très rapidement le bien ! Il est alors proposé en viager libre moyennant bouquet et rentes réparties sur 15-20 ou 25 ans en fonction de l’âge des vendeurs. Rappelons que ces rentes sont nettes d’impôt et indexées (environ 2 % par an sur les 20 dernières années).

Quels conseils donneriez-vous au client souhaitant vendre leur bien en Viager ?

Je dirais dans un premier temps de s’entourer des bons conseillers, ne pas hésiter à aller voir son notaire pour discuter de son projet et surtout, de s’adresser à un vrai spécialiste du Viager. Le Viager est une matière complexe qu’il y a lieu de bien maitriser. Chez Trevi par exemple, nous avons un département spécifique au Viager et maitrisons parfaitement tous les aspects de cette vente. Nous sommes un acteur incontournable de l’immobilier depuis plus de 35 ans et le sommes également pour le Viager.

Nous pouvons donner une estimation fiable de votre bien grâce à nos outils performants et notre base de données incomparables et ce, partout en Belgique grâce à notre réseau de 35 partenaires couvrant tout le territoire.

En conclusion, chaque cas est particulier : n’hésitez pas à nous parler de votre projet, nous vous assurons une grande discrétion !

* Champs obligatoires