Le marché immobilier belge reste stable.

Le « baromètre des notaires »

Le « baromètre des notaires » présente l’activité immobilière en Belgique pour le 3° trimestre 2013.

Les transactions immobilières gagnent 0,3% par rapport au 3e trimestre  2012 et confirment une nouvelle fois la stabilité du marché. Cette progression est imputable à la Flandre qui enregistre une progression de 1.3% contre une diminution en Wallonie et à Bruxelles de respectivement -0,5% et -3.2%.

De manière cumulée, l’activité des neuf premiers mois de 2013 se stabilise à -0,6% sous le niveau de 2012.

Les prix des maisons
Les prix moyens des maisons sont, une fois encore, restés très stables. Par rapport au 3e trimestre 2012, ils progressent sensiblement avec +0,8% pour la Belgique, +0,1% en Flandre,  +0,8% en Wallonie et +3,7% en région bruxelloise.

Le prix des appartements

Au 3° trimestre, les prix moyens des appartements progressent modérément : +3.3% pour la Belgique (+2% en Flandre, 1.9% en Wallonie et 5%à Bruxelles).
 

  Belgique Bruxelles Wallonie  Flandre
Maison*

234 366 €

+0.8%

414 318€

+3.7%

177 665€

+0.8%

251 457€

+0.1%

Appartement 

206 314 €

+3.3%

233 607€

+5%

158 841€

+1.9%

205 424€

+2%

Evolution +0.3% -3.2% -0.5% +1.3%

Les comparaisons des prix, exprimées en pourcentage, sont calculées par rapport au même trimestre de l’année précédente.
* L’analyse ne reprend pas les prix des villas, maisons de maître et maisons de rapport.

 

L’indice immobilier Trevi

Un autre indice immobilier, celui du groupe immobilier TREVI, confirme cette stabilité avec un chiffre de 109.60 soit sensiblement au même niveau que celui atteint en début d’année.

indice trevi

info: L’indice TREVI est basé sur le prix de mise en vente d’un échantillon de 7.500 biens immobiliers recensés au cours du trimestre précédent sa publication. L’indice TREVI est donc un baromètre de l’évolution des prix de l’immobilier résidentiel établi trimestriellement sur un échantillon représentatif de biens répartis dans toute la Belgique

Quelles sont les perspectives pour 2014  et à plus long terme?

Selon Trevi, cette stabilité du marché immobilier se prolongera en 2014 et probablement en 2015 tandis qu’une hausse de 10 à 15% est prévue pour 2016 ou 2017. Celle-ci sera due entre autre à la raréfaction de plus en plus marquée du foncier.

Le groupe immobilier entrevoit une hausse plus importante pour les biens de faible surface et de valeur d’entrée de gamme car l’offre risque de devenir insuffisante.
 

Le marché serait à la veille d’une mutation importante dans la part croissante des biens détenus par des investisseurs privés et/ou publics. Eric Verlinden, administrateur délégué du groupe, pense que le taux de propriétaires moyens en Belgique qui tourne actuellement autour de 75% chutera à 50% dans les 10 à 15 prochaines années dans les villes à forte densité.

Sources : Fédération Royale du Notariat belge, Indice Trevi.
 


Retour aux nouvelles