Prime énergie : qui y aura droit ?

29/11/2022

Le chèque énergie à destination des ménages se fait attendre mais le Parlement fédéral a enfin donné son feu vert au dispositif !

Erik McLean

Cette prime mensuelle sur le gaz, d’un montant de 135 €, et sur l’électricité (61 €) avait été retardée sur le plan législatif par le parti nationaliste flamand qui voulait appliquer une seconde lecture au mécanisme, jugeant que le texte de loi pouvait contenir des erreurs.

Une prime de 1.000 € !

Le premier versement sera dès lors doublé vue que la prime ne tombe finalement qu’au mois de décembre. “Ainsi, le montant total sera le même. C’est un chèque qui compte pendant une période de cinq mois, donc ce sera environ 1.000 € au total”, a assuré M. De Croo.

Pour rappel, face à la crise des prix de l’énergie, le gouvernement avait décidé en septembre dernier d’octroyer aux ménages qui entrent dans certaines conditions un forfait énergétique pour les mois de novembre et décembre 2022. Le mois dernier, le gouvernement avait décidé de prolonger ces primes jusqu’en mars 2023.

Qui aura droit à cette prime ?

Pour avoir droit à cette aide fédérale, il faut avoir un contrat variable, ou bien un contrat fixe signé ou renouvelé après le 1er octobre 2021. Pour les primes de novembre et décembre 2022, c’est la situation au 30 septembre 2022 qui prévaudra. Pour ce qui est des primes de janvier, février et mars 2023, c’est la situation au 30 novembre 2022 qui sera prise en compte. Plus concrètement, il faut avoir un contrat variable ou un contrat fixe (postérieur au 1er octobre 2021) au 30 septembre 2022 pour bénéficier des primes de novembre et décembre 2022. Et il faut avoir un contrat variable ou un contrat fixe (postérieur au 1er octobre 2021) au 30 novembre 2022 pour bénéficier des primes de janvier, février et mars 2023.

Pour rappel : les primes seront automatiquement décomptées des factures d’acompte ou de régularisation. Les personnes qui paient moins de 61 € pour l’électricité (et moins de 135 € pour le gaz) recevront donc une compensation financière de la part de leur fournisseur.