Insolite : la femme la plus riche d’Asie perd la moitié de sa fortune à cause de l’immobilier

10/08/2022

On vous rassure, il lui reste toujours de quoi vivre somptueusement… Mais voilà qui montre à quel point la crise de l’immobilier est profonde en Chine !

Denys Nevozhai

Retour en 1998 : la Chine réforme le logement. Un véritable marché de l’immobilier se crée alors dans l’Empire du Milieu. Un marché qui explose très rapidement, d’autant qu’en Chine, l’acquisition d’un bien est souvent un prérequis au mariage. De multiples promoteurs voient alors dans ce marché une poule aux œufs d’or. Country Garden est l’un d’eux.

En 2005, Yang Huiyan, la fille du fondateur de cette dernière société, hérite des actions de son père. Elle devient alors la plus riche femme d’Asie, avec une fortune évaluée l’an dernier à 23,7 milliards de dollars, d’après Bloomberg. Aujourd’hui, sa fortune est estimée à 11,3 milliards…

Ces dernières années l’endettement massif des promoteurs fait craindre le pire pour le gouvernement, qui y voit un risque majeur pour l’économie et le système financier du pays. Pour réduire l’endettement du secteur, Pékin a ainsi durci progressivement depuis 2020, les conditions d’accès au crédit pour les promoteurs, ce qui a tari les sources de financement des groupes déjà endettés. Une vague de défauts de paiement a suivi, notamment celui du groupe Evergrande. De nombreux groupes immobiliers chinois jouent donc leur survie ces temps-ci.