“Près d’un enfant sur 2 vit dans un logement insalubre en Belgique”

23/06/2022

C’est une statistique effrayante qui fait de la Belgique l’un des plus mauvais élèves en la matière…

Le Baromètre de l’habitat sain rapportait fin 2019 que « 41% des enfants vivent dans un logement insalubre ». Un constat certes plus tout frais, mais pour le moins effrayant et qui vaut à la Belgique d’être l’un des pires élèves en la matière : notre pays était en effet à l’époque, le 6ème plus mauvais élève européen en matière de salubrité d’habitat ! Bruxelles est particulièrement exposée, la pauvreté des enfants y étant « plus sévère que partout ailleurs en Belgique », exposait David Weystman, député MR bruxellois.

Quels sont les risques ?

Habiter dans un logement trop humide, c’est avoir 65% de plus de chances d’avoir un problème de santé que de livre dans un logement sain. De même, les Belges qui habitent dans un habitat sombre sont près de 80% plus nombreux à se dire en mauvaise santé que ceux qui vivent dans une maison baignée de lumière naturelle.

Quels problèmes de santé ?

Divers problèmes, principalement respiratoires, peuvent se manifester en cas de présence prolongée dans un logement insalubre. Des infections et troubles psychiques sont également possible. Notons également un risque accru d’accidents domestiques, l’électricité et l’eau ne faisant pas bon ménage, sans parler de la stabilité du bâtiment mise en péril.

Quelles solutions ?

En Belgique, les trois régions disposent d’un code du logement qui établit les normes à respecter. Les logements loués doivent répondre à ces normes sous peine de lourdes amendes. Des inspections sont d’ailleurs prévues.