Terres agricoles : pourquoi les prix flambent-ils ?

13/09/2021

Durant les 6 premiers mois de l’année 2021, le prix moyen d’un hectare de terres agricoles en Belgique s’est élevé à 53.760 euros, soit une augmentation de… 10,3% ! C’est ce qui ressort du baromètre des terres agricoles de la Fédération du Notariat (Fednot).

Il s’agit de la plus forte augmentation de ces cinq dernières années. "Au même titre que les autres segments de l’immobilier, la hausse du prix des terres agricoles se poursuit inexorablement", observe le notaire Renaud Grégoire.

En cause?

  • La faiblesse des taux d’intérêt,
  • la rareté des biens mis sur le marché,
  • la flambée du prix des matières premières.

Une augmentation généralisée mais une Flandre bien plus chère !

Cette augmentation se constate aussi bien en Flandre (+10,7%) qu’en Wallonie (+8%). Sur une période de 5 ans, le prix moyen après inflation a augmenté de 27,2% au nord du pays et de 21% au sud. Par ailleurs, la différence de prix ne fait que croitre entre la Flandre et la Wallonie. "Aujourd’hui, il faut débourser en moyenne 25.800 euros en plus pour acheter une terre agricole en Flandre qu’en Wallonie", précise Fednot.

Des différences importantes selon les communes !

La fédération rappelle que terres agricoles constituent un marché spécifique où les différences de prix peuvent être très importantes. "Une terre non-louée vaudra par exemple bien plus cher qu’une terre louée avec un long bail encore à honorer. De même, au sein même d’une province ou d’une commune, les prix peuvent être très différents pour des terres qui présentent les mêmes caractéristiques", ponctue-t-elle.