Meubles : « les prix risquent de s’envoler dans les prochains mois »

13-04-21

On n’a pas fini de parler des effets de la crise sanitaire ! En effet, les entreprises du textile, du bois et de l’ameublement sont confrontées à des difficultés en approvisionnement de certaines matières premières depuis quelques mois. Et quand l’approvisionnement est assuré, c’est la disponibilité des mêmes matériaux qui est alors restreinte !

Une situation qui a, sans surprise, conduit à de fortes hausses des prix, précise la Fédération du secteur Fedustria. Celle-ci ne s’attend pas à ce que la situation se normalise avant 2022… au plus tôt ! Pour les consommateurs, les prix risquent donc de s’envoler au fil des prochains mois.

Tous les matériaux sont concernés

Les pénuries touchent à peu de choses près tous les matériaux : polyester, nylon, acrylique, mais aussi bois, fibres naturelles ou encore garnitures en mousse utilisées pour rembourrer fauteuils, sièges et matelas. De quoi entraîner des retards de production d’une part, mais aussi des délais d’attente plus longs pour les clients. Le tout met également une pression supplémentaire sur les marges des entreprises, pourtant déjà lourdement touchées par la pandémie.

Pour expliquer ces pénuries en matière première, Fedustria déplore les mesures qui ont été prises pour freiner la pandémie de covid-19, à l’image des fermetures temporaires d’entreprises ainsi que les perturbations des chaînes d’approvisionnement. La pénurie mondiale de conteneurs et les restrictions commerciales sont aussi pointées par la Fédération qui représente ce secteur.


Retour aux nouvelles