Wallonie : une solution pour les vieux panneaux photovoltaïques !

21-02-21

On recycle bien les piles usagées et les batteries automobiles, pourquoi pas les panneaux photovoltaïques ?

La Wallonie a annoncé se lancer dans le recyclage des panneaux solaires. Au travers de plusieurs conventions signées avec le secteur, le gouvernement wallon vise un taux de recyclage ambitieux de 80 % pour lesdits panneaux ! Un objectif politique qui poursuit une vision durable mais qui peut aussi constituer de belles opportunités économiques pour la région, grâce à de nouvelles filières génératrices d’emploi.

Une filière promise à un bel avenir ?

Ce qu’on appelle communément “l’économie circulaire” représente d’ores et déjà, selon l’exécutif wallon, quelque 14.000 emplois directs en Wallonie auxquels il faut ajouter pas moins de 56.000 emplois indirects ! Toujours selon le gouvernement local, cette filière devrait croître de 20 % d’ici 2025.

Une seule société actuellement !

Actuellement, seule une société basée à Seraing est active dans le recyclage des panneaux. Ce n’est pourtant pas le travail qui manque et qui, a fortiori, va manquer au cours des prochaines années ! Fin 2019, la Région wallonne comptait près de 100.000 tonnes de panneaux photovoltaïques dont l’âge a dépassé la barre des 20 ans. Grâce à ces conventions récemment signées, les entreprises qui sont actives dans ce secteur seront encouragées à se fédérer ou à tout le moins à mettre en place une filière de valorisation par l’intermédiaire d’un organisme extérieur, à l’image de ce qui existe pour les piles usagées.

Dans le cadre du plan de relance européen, la Région wallonne a budgétisé 127 millions € afin de promouvoir l’économie circulaire. Un des accents portera sur les déchets de la construction et les terres excavées qui représentent 40 % des déchets wallons.


Retour aux nouvelles