Mila : « Je sens que 2021 sera fou ! »

12-01-21

Demain après-midi, on va chercher un nouveau canapé. Enfin, un canapé de récup trouvé sur un site de seconde main.

Vous savez à quel point c’est important pour moi. Et pour tout vous dire, je ne cherchais même pas à acquérir un autre canapé pour le moment. Mais c’est bien connu : c’est quand on ne cherche pas que, pouf, les choses arrivent.

Activité nocturne

Quand l’insomnie grignote des pans de mes nuits, j’aime aller sur les sites de revente en ligne. Comme une brocante secrète et nocturne qui n’existe que pour moi. Et là, il y a quelques nuits, je suis tombée sur un canapé d’angle gris clair tout joli. Le prix était si dérisoire que je me suis dit qu’il était sûrement déjà vendu. Mais même pas. Il était dispo. Et devait partir ultra vite.

Les Schtroumpfs ravis !

Mon amoureux était aux anges : des lunes qu’il se désolait de mon canapé fait d’immenses coussins colorés. Je lui aurais annoncé un coup de cœur pour n’importe quel autre fauteuil qu’il aurait de toute façon été ravi. J’ai demandé l’avis des schtroumpfs : ils le trouvaient super beau. Alors, en un laps de temps super court, il a fallu tout organiser avec la vendeuse. Connaître avec certitude l’heure à laquelle elle aurait le lift, trouver quelqu’un qui dispose d’une camionnette et ne demande pas une somme folle pour le service. Et bien entendu, se débarrasser au plus vite de notre canapé, histoire d’avoir la place pour installer le nouveau.

J’ai eu une chance folle !

En quelques heures, mes poufs adorés étaient vendus. Et ça m’a fait bien plaisir : preuve ultime que ce canapé tout constitué de coussins plaisait à d’autres que moi et valait encore son pesant d’or. De quoi clouer le bec à tous ceux qui refusaient de s’y asseoir, le jugeant trop bas et trop mou. Quand l’acquéreur est venu le chercher, j’ai failli verser une larme. Combien d’heures, pelotonnée dans ces coussins ? Combien de siestes réparatrices ? Combien de câlins, de rires, de chagrins vécus dans ce canapé ? Cœur rabougri.

Opération camping

Depuis le jour où il est parti, il y a un grand vide, là, au salon, en attendant que l’autre arrive. Moi, je trouve ça rigolo, ce petit camping inattendu. Quand on a fini de souper et qu’on veut se légumer un peu devant la télé, on doit prendre les chaises de la salle à manger. Hier, j’ai trop ri : j’avais installé nos deux chaises l’une contre l’autre et étendu le plaid sur nous deux. On aurait dit deux p’tits vieux qu’on venait de pousser là, devant l’écran. Assis bien droits sur leur chaise, la couverture sur les genoux, attendant qu’on vienne les rechercher pour aller au lit.

Demain, tout sera réglé…

Enfin, si le canapé acheté ne tombe pas malencontreusement du lift et ne s’écrase pas sur le trottoir. Si le type engagé pour le job arrive bien avec sa camionnette et ne s’enfuit pas avec notre trouvaille. Et si on réussit à le rentrer dans le salon sans devoir le découper à la tronçonneuse. Le canapé, hein, pas le type. Bref, il peut encore arriver mille bricoles. Mais a priori, on aura bientôt un intérieur un peu différent.

Le changement, c’est bien aussi, des fois. Et vaut mieux s’y préparer. Car « dans la vie, rien n’est permanent, sauf le changement » ! Excitation. Je sens que 2021 sera fou !


Retour aux nouvelles