WC suspendus : les 3 inconvénients qui freinent les Belges !

08-01-21

On pensait qu’ils allaient faire un malheur. On était persuadé qu’ils allaient totalement remplacer les toilettes « classiques »… Et pourtant, ce n’est pas tout-à-fait le cas : pourquoi les WC suspendus ne sont-ils pas partout ?

Design et pratiques car permettant le passage d’un torchon ou d’un aspirateur en dessous, les WC suspendus sont également ergonomiques : en effet, c’est l’installateur qui détermine la hauteur du siège ! Avis aux grands ou aux petits gabarits… Pourtant, en dépit de ces qualités, quelques défauts freinent encore leur commercialisation.

1.    L’installation

C’est souvent le premier défi : ils sont nettement plus complexes à installer. Le bâti-chasse doit être camouflé derrière un mur ou une cloison, ce qui n’est pas forcément à la portée du premier bricoleur venu. De plus, si la cloison n’est pas assez solide, il faudra choisir un modèle à fixer au sol. Notez enfin que le bâti-chasse en question réduit la profondeur de la pièce !

2.    Le prix !

Plus chers que les WC classiques, les WC suspendus se vendent généralement entre 200 et 700 euros. Et nous ne comptons pas la main d’œuvre si vous faites appel à un professionnel pour l’installation !

3.    En cas de problème…

Le bâti-chasse étant dissimulé, il est donc nettement moins accessible en cas de fuite ou de problème. Notre conseil ? Ne mégottez pas sur la trappe d’accès si vous ne voulez pas vous compliquer la vie par la suite !


Retour aux nouvelles