Dans cette capitale, les prix continuent leur dégringolade

22-09-20

Ils étaient au plus haut, mais depuis le confinement, les prix ont sérieusement chuté. Cela ne rend toutefois pas la capitale britannique « abordable »…

Knight Frank, le consultant en immobilier, annonce que les loyers à Londres poursuivent leur chute. En août, le loyer moyen a baissé de 1 %, ce qui porte la baisse annuelle à 6,9 %, la plus forte chute enregistrée depuis plus de 10 ans ! Dans la banlieue londonienne, la situation est moins pire, mais reste tout de même préoccupante pour les propriétaires, avec une baisse annuelle de 5,9 %.

Si le marché a bien repris lors du déconfinement, l’offre est toutefois largement supérieure à la demande, ce qui a précipité la chute des prix. Entre les étudiants incertains quant à la rentrée universitaire et les employés mis au télétravail recherchant du vert, la demande a donc bien chuté. Une situation que Londres n’est toutefois pas la seule à connaître !


Retour aux nouvelles