Ces tapis spéciaux sont la grosse tendance du moment… Mais comment choisir ?

Fibre de coco, jonc de mer ou encore sisal, ces tapis en fibres naturelles ont la cote en ce moment ! Ces revêtements qui sont très prisés pour leur élégance mais également pour le confort qu’ils procurent.

Chaque matériau présente néanmoins différents avantages et inconvénients, tant en termes de confort que de résistance et d’isolation. L’occasion de faire le point !

Le jonc de mer

Tout comme le sisal et la fibre de coco, le jonc de mer est généralement proposé sur un fin support en latex, ce qui permet par exemple de le coller sur un plancher.

Les revêtements de sol en jonc de mer sont conçus à partir d’une fibre issue d’une plante aquatique qui pousse dans le Pacifique. Cette fibre peut être tissée de différentes façons mais, dans tous les cas, elle offre une très bonne résistance à l’usure et peut être proposée en différentes teintes naturelles qui vont du beige clair au marron en passant par le vert.

Particularité du jonc de mer : il a besoin d’eau pour ne pas se dessécher et éventuellement casser. Il peut donc être placé dans une pièce humide comme la salle de bain mais également dans une buanderie, une cuisine voire sur la terrasse. Notez que si vous le placez effectivement dans une pièce d’eau, il faudra néanmoins veiller à bien aérer la pièce afin que la fibre ne moisisse pas.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Maison Bichette (@maison_bichette_) le

La fibre de coco

Les sols en fibre de coco sont conçus à partir des fibres qui enveloppent l’écorce de la noix de coco. Comme le jonc, elles résistent très bien à l’usure et peuvent donc être installées dans des pièces à fort passage, comme un séjour ou un hall d’entrée. Elles font également merveille sur les escaliers, grâce à leurs propriétés antidérapantes. La fibre de coco est imputrescible et ne craint pas les taches. Elle s’entretient et se nettoie à l’aide d’un shampoing sec.

En outre, grâce à ses propriétés antibactériennes et au fait qu’elles ne retiennent pas la poussière, les fibres de coco sont également idéales dans une chambre à coucher.

Tout comme le jonc, la fibre de coco est proposée en différentes couleurs, ce qui permet de la combiner au mieux à votre décoration intérieure.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Stéphanie (@espritdefannie) le

Le sisal

La fibre de sisal est dérivée d’un cactus subtropical appelé agave et que l’on trouve en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Premier avantage : cette fibre se teint facilement, ce qui offre une plus grande variété de tons que le jonc ou la coco. On attribue aussi au sisal des propriétés de régulation hygrométrique. En effet, lorsque le revêtement de sol présente un excès d’humidité, celui-ci restitue l’eau dans l’air. Si le sisal est résistant à l’usure, il craint par contre les liquides qui laisseront des auréoles quasiment impossibles à supprimer.

Antistatique, le sisal s’entretient très facilement puisqu’un simple coup d’aspirateur suffit. Il est néanmoins recommandé de réaliser un shampoing une fois l’an afin que la fibre ne prenne pas les odeurs et conserve toute sa souplesse. Faites également attention aux risques d’effilochage, en particulier si vous installez du sisal sur vos escaliers.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Laurence Tartas (@laurencetartas) le


Retour aux nouvelles