Marché immobilier en Belgique post-confinement : les chiffres surprennent !

La crise du coronavirus s’est également fait ressentir sur le marché de l’immobilier. Le nombre de transactions a en effet diminué de 14,7% depuis le début de l’année. Mais il y a toutefois de bonnes nouvelles…

Le confinement a paralysé de nombreux pans de l’économie belge. En ce compris celui du marché du logement, les acheteurs ne pouvant pratiquement pas visiter un bien immobilier. En mars, le nombre de transactions a ainsi diminué de 13% par rapport au même mois de l’année dernière, selon la Fédération royale des notaires de Belgique (Fednot). “Il faut tenir compte du fait que le confinement n’a été introduit qu’à la mi-mars, ce qui fait que nous avons encore eu un demi-mois d’activités normales“, explique le notaire Bart Van Opstal.

En avril et mai, les activités ont encore baissé: de 23,9%, puis de 29,7%. “Cette forte baisse en mai 2020 peut en partie être relativisée, car mai 2019 a été un mois particulièrement chargé“, nuance Bart Van Opstal.

Les notaires ont par contre connu un revirement durant la seconde moitié du mois de mai, avec de “premiers signes de reprise“. Il y a en effet actuellement un certain mouvement de rattrapage. La question est maintenant de savoir “à quoi ressemblera la normalisation des activités“.


Retour aux nouvelles