Un nouveau scandale immobilier au Vatican !

Un homme d’affaires italien, qui avait servi d’intermédiaire au Saint-Siège pour acquérir un immeuble de luxe à Londres, a été arrêté vendredi par la justice vaticane, a annoncé le Vatican dans un communiqué.

L’Italien Gianluigi Torzi a été arrêté après avoir été interrogé par le procureur du tribunal du Vatican, qui enquête depuis l’été dernier sur le circuit d’achat opaque de l’immeuble de luxe londonien, situé sur Sloane Avenue. Gianluigi Torzi est soupçonné d’extorsion, de détournement de fonds, de fraude aggravée et de blanchiment d’argent. Détenu dans des locaux de la gendarmerie vaticane, il encourt jusqu’à 12 ans de prison !

L’investissement au cœur de l’enquête est un immeuble dans le très chic quartier londonien de Chelsea (17.000 m2 transformés en une cinquantaine d’appartements de luxe), une opération qui pourrait représenter un coût total de 200 millions d’euros selon un journal italien. Une première participation avait été prise dans le projet en 2014 via un fonds luxembourgeois géré par la holding d’un homme d’affaires italien, Raffaele Mincione, qui au final aurait fait une plus-value juteuse.

La gestion financière peu avantageuse, via la Suisse et le Luxembourg, avait incité le Vatican quatre ans plus tard à y mettre fin, en rachetant l’ensemble de l’immeuble londonien, et en cédant ensuite le contrôle à un autre financier basé à Londres, Gianluigi Torzi, selon des éléments de l’enquête publiés par la presse l’an dernier.

Cinq fonctionnaires du Vatican, dont un ancien assistant d’un cardinal de haut rang et un haut responsable de l’organisme de surveillance financière du Vatican (AIF), ont été suspendus de leurs fonctions en octobre en raison de l’enquête. En novembre, le pape François avait qualifié l’affaire de “chose laide“, où il y avait des preuves évidentes de “corruption“.


Retour aux nouvelles