Coronavirus : l’été sera caniculaire, ce qui est une bonne et une mauvaise nouvelle…

Il est évidemment difficile de se prononcer avec certitude sur la météo des mois de juillet et août, mais selon l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale), cet été sera encore très chaud et sec. Des records de chaleur sont d’ailleurs attendus. Que veut dire tout ceci vis-à-vis du Coronavirus ?

Nos collègues de Sudinfo ont mené l’enquête et manifestement, si une canicule est en soi une mauvaise nouvelle, elle pourrait néanmoins se montrer plutôt bénéfique pour la circulation du coronavirus. « Quand il fait beau, les gens sont davantage dehors, ce qui limite la propagation par rapport aux espaces confinés » explique l’infectiologue Yves Van Laethem. De plus, complète l’épidémiologiste Yves Coppieters, « selon certaines hypothèses, l’augmentation de la température diminue la circulation du coronavirus dans la population […] Sauf mauvaise surprise, on devrait rester sous les 40 nouvelles hospitalisations par jour en juillet, ce qui reste tout à fait gérable. »

Hélas…

Les hôpitaux devront également faire face à une surmortalité importante, due à la canicule. Il reste évidemment la question des climatiseurs : « Les normes des installateurs de climatiseurs ont été affinées. On recommande par exemple que l’appareil expulse l’air final à l’extérieur, plutôt que de le faire re-circuler dans la pièce. »

En effet, une étude chinoise a démontré que la climatisation pouvait favoriser la circulation du virus. Les ventilateurs devront également être utilisés avec précaution, de manière à ne pas envoyer la respiration d’une personne vers une autre. Enfin, il reste évidemment la question du masque : comment va-t-on le supporter, notamment dans les transports en commun et les bureaux non climatisés ?

Lire plus


Retour aux nouvelles