La DAB, c’est quoi ? Faut-il acheter une nouvelle radio ?

Les propriétaires de bonnes vieilles radios FM sont-ils condamnés à être privés de musique dans le courant des prochains mois ? Cest la question quon peut se poser au vu de la multiplication des appareils équipés de la DAB.

Les années passent, les mœurs évoluent mais, plus que jamais, la radio demeure l’un des médias les plus populaires, celle-ci ayant réussi à s’adapter aux révolutions numériques de ce 21e siècle. Parmi les dernières évolutions, les stations de radio européennes, mais également sur les autres continents, se préparent à migrer progressivement de la diffusion analogique (FM) à la diffusion numérique (DAB et DAB+). Nos bons vieux « postes radiophoniques » sont bien entendu concernés !

Plus concrètement, les prochains mois verront le lancement massif de la diffusion numérique par les principaux acteurs du paysage radiophonique en Belgique. Une offre qui promet d’être à la fois qualitative (avec un confort d’écoute et de réception amélioré), quantitative (avec de nouvelles radios, dont près de 35 à Bruxelles actuellement) mais aussi pratique (avec une série de données qui seront communiquées à l’auditeur par l’intermédiaire de textes ou de visuels associés aux programmes ou encore de l’info trafic en temps réel pour ceux qui écoutent la radio en voiture).

Et les radios FM classiques alors ?

Une chose est certaine, à moyen terme, la DAB est appelée à se substituer à la FM. Des pays comme la Norvège ont fait le choix, plutôt radical, d’abandonner définitivement cette dernière. Et qui dit nouvelle norme, dit forcément radios compatibles. Une fois que la FM aura disparu des ondes hertziennes en Belgique, les radios d’ancienne génération n’émettront plus qu’un long silence et l’auditeur sera alors contraint de faire l’acquisition d’un équipement compatible. La majorité des pays du Vieux-Continent, dont la Belgique, a néanmoins choisi d’assurer cette transition de façon progressive.

La mort des radios conventionnelles n’est donc pas pour demain mais, si vous décidez d’acheter une nouvelle radio et que vous comptez la conserver durant quelques années, autant jouer la carte de la prévoyance et choisir un appareil compatible avec la technologie DAB. Mieux vaut en effet prévenir que détruire !


Retour aux nouvelles