Batibouw : Le Belge en a-t-il assez des grandes maisons ?

L’avenir est-il encore aux grosses villas situées en périphérie ? Cette tendance qui a prévalu pendant de nombreuses années pourrait bien toucher à sa fin… ING Belgique a mené une étude pour analyser les envies des Belges.

Si 36% des Belges interrogés habitent déjà à 10 minutes à pied d’un “centre” et de ses services, la moitié des Belges qui se trouvent en dehors des centres-villes (des 64% restant) seraient prêts à diminuer leur espace de vie pour se rapprocher des commodités qu’ils offrent. Une précédente enquête d’ING Belgique avait mis en exergue l’an passé le fait qu’une très grande majorité des professionnels de l’immobilier s’attendent à ce que la surface habitable des appartements diminue dans les cinq prochaines années.

ING Belgique constate deux autres tendances à long terme pour le secteur de la construction: les innovations technologiques, qui rendent les habitations plus “intelligentes“, et le “verdissement” grâce, notamment, au principe de l’économie circulaire. Cela peut passer par la réutilisation de certains matériaux mais aussi par l’expérimentation de méthodes circulaires.


Retour aux nouvelles