Donations immobilières : Pourquoi les chiffres explosent en Belgique ?

En matière de donations immobilières, les chiffres explosent en Belgique et en particulier dans le Sud ! On voit avec vous pourquoi les Belges sont devenus si enclins à donner leurs biens immobiliers…

En Wallonie, les notaires ont compté jusqu’à 20 donations immobilières par jour, soit un total de 5.838 Wallonie entre le 1er janvier et le 30 novembre derniers ! Il s’agit d’une augmentation de 28% par comparaison avec la même période l’an passé ! Dans les trois autres régions, la tendance est également à la hausse : + 11,8% en Flandre et + 2,4% à Bruxelles.

Pourquoi une hausse si brutale en Wallonie ?

Cette très forte hausse peut s’expliquer par un changement de la fiscalité sur les donations immobilières en Wallonie, a expliqué Fednot dans un communiqué. Depuis septembre 2018, la Wallonie a modifié la fiscalité des donations immobilières. Les droits de donation ont été revus à la baisse et le nombre de tranches d’imposition a été réduit.

La donation, le moyen idéal d’éviter les taxes ?

Selon la Fédération royale du Notariat belge, la donation constitue, de manière générale, “le moyen idéal pour planifier sa succession et éviter le payement de droits de succession importants à ses proches“. La donation permet de donner de son vivant un appartement ou une maison à ses enfants ou à ses petits-enfants pour leur éviter de payer des droits de succession importants.

Il est intéressant de faire une donation à partir du moment où vous souhaitez aider des proches matériellement et diminuer en même temps la pression fiscale qui reposera sur leurs épaules au moment de votre décès“, explique le notaire Sébastien Dupuis, cité par le communiqué. Les donations immobilières doivent se faire obligatoirement par un acte notarié, ce qui n’est pas le cas des donations mobilières.


Retour aux nouvelles