235 euros de chauffage tous les 2 mois pour un appartement social !

29-11-19 - Sudpresse

Il s’appelle Thierry et il vit dans un logement manifestement insalubre appartenant à la Sambrienne, une société de logements de service public. Il y vit depuis 16 ans mais aujourd’hui, son quotidien est devenu un enfer !

« Pendant onze ans, je n’ai eu aucun problème », explique Thierry à nos collègues de Sudpresse. Mais la situation s’est dégradée et Thierry est aujourd’hui pris de quintes de toux à cause de l’humidité régnant dans son appartement. « Les plafonds de la chambre, de la salle de bain et des toilettes étaient gorgés d’humidité et l’état de mes châssis était critique. On m’a conseillé d’isoler à mes frais : quelle blague ! » Thierry a donc intenté un procès contre la Sambrienne. Celle-ci lui a rétorqué qu’il laissait sécher son linge dans le living et qu’il ne chauffait pas assez…

La relation entre Thierry et la Sambrienne s’est donc détériorée au point que Thierry a intenté un procès contre cette dernière société. Cette dernière a tenté de faire bouger les choses : des ouvriers ont repeint des murs et posé de nouveaux châssis. Mais malgré tout, l’humidité, venant du grenier, est revenue. « Les courants d’air sont quotidiens et tout gèle durant l’hiver. J’en suis à plus de 235 euros de chauffage tous les deux mois afin de pouvoir atteindre une température de 22 degrés ! ».

Lire plus


Retour aux nouvelles