Le lambris : Pourquoi il fait son grand retour chez les Belges !

Le tout au lambris a eu sa période de gloire dans les années 70. A l’époque, on vous mettait du bois du sol au plafond ! Oublié au tournant du millénaire, le lambris opère son grand retour dans une version remise au goût du jour !

Le gros avantage du lambris est qu’il peut être posé sur les murs, le plafond ainsi que les rampants de toiture. Et si sa première fonction est de décorer une pièce, gardez à l’esprit que l’opération doit se faire sans excès !

Le lambris existe en différentes finitions : brossé, lisse, brut de sciage, vernis, peint ou encore lasuré. Grisé voire blanchi, il adoucira l’ambiance, se prêtant parfaitement à un esprit bord de mer. Décliné dans des couleurs plus foncées, il se mue alors en un complément design et chaleureux.

Ses 5 avantages !

Outre l’aspect purement déco, le lambris offre aussi l’avantage disoler phonétiquement et thermiquement. Il permet aussi de rénover un mur abîmé, à condition qu’il soit exempt de tout problème d’humidité, et peut aussi servir de gaine technique afin d’y passer des câbles électriques voire des petits tuyaux. Il peut aussi se muer en tête de lit où l’on fixera deux appliques sans avoir à créer des saignées.

Le lambris n’est pas qu’en bois

Le lambris le plus noble est bien entendu celui en bois. Apte à adopter une multitude de styles, il est proposé en différentes longueurs et largeurs, ainsi qu’en différentes essences, avec ou sans nœuds.

Et pourquoi pas le PVC ?

Plus abordable, le lambris existe aussi en PVC, robuste, abordable et facile d’entretien. Ce dernier fera merveille dans les pièces humides, d’autant qu’il existe aussi sous forme de dalles.

Enfin, le “lambris revêtu” se constitue d’un support en fibre de bois, recouvert d’une couche qui imite l’aspect du bois. Cette déclinaison existe dans une version hydrofuge.

Comment le poser ?

Pour ce qui est de la pose, le lambris peut être cloué sur des tasseaux, clipsé sur un support, collé à même un mur ou encore posé au sol sous la forme de dalles. Gardez néanmoins à l’esprit que la pose horizontale procure une sensation d’espace, ce qui est du coup recommandé pour les petites pièces. La pose verticale par contre agrandit visuellement une pièce de faible hauteur sous plafond.

Conseil en or…

Enfin, le bois travaille ! Stockez donc celui-ci durant 2 à 3 semaines dans la pièce qu’il habillera avant de le poser définitivement !


Retour aux nouvelles