Un studio modulable pour les sans-abris

Une association à Bruxelles a pour objectif de mettre un terme au « sans-abrisme ». Parmi les solutions, il y a celle, originale, du studio pouvant être déplacé au besoin. Une information détaillée par nos confrères de Sudpresse.

Sudpresse

L’association « Infirmiers de rue » a organisé un financement participatif pour développer son projet de studio modulaire. Le principe est simple : installer des petits habitats sur les terrains inutilisés. Lorsque ces derniers trouvent une nouvelle affectation, le studio peut être déplacé. Le logement, baptisé « WaldCube », a été développé par une coopérative wallonne, EcoLodge.

Cubant 26 m², le logement est prévu pour une personne et est composé de paille et de bois. Le coût ? 41.000 euros seulement. Avantage suprême : une légèreté qui permet un déplacement aisé et une construction en un temps record : un mois et demi, pas plus ! Deux habitations de ce type ont déjà élu domicile à Bruxelles, à proximité du pont Van Praet, dans le but de susciter le débat et d’attirer des investisseurs. L’association ajoute que les biens à petits loyers sont quasi introuvables dans la capitale, ce qui l’incite à se rabattre sur d’autres solutions.


Retour aux nouvelles