Sécheresse de cet été : l’eau va-t-elle devenir plus chère ?

La canicule de l’été 2018 fût pire encore que celle de 1973, les précipitations cumulées sur les 90 derniers jours ayant été encore plus basses cette fois-ci. Faut-il pour cela craindre une flambée du prix de l’eau ?

Il n’a quasiment pas plu et pourtant, le Belge a consommé plus d’eau. Surtout en Wallonie où les restrictions en matière de consommation étaient moins sévères qu’en Flandre : dans la commune d’Ohey, la surconsommation a ainsi atteint… 69 % ! Notez également qu’en période de sécheresse, les fuites d’eau sont en hausse : 17% par rapport à un été normal, pour cet été-ci. Pourquoi ? A l’instar du gel, les sols se contractent avec la sécheresse. Ce qui peut endommager les canalisations.

Si les réserves sont largement en baisse, la SWDE (Société Wallonne des Eaux) qui, rappelons-le, gère 65% de l’eau potable en Wallonie, a toutefois annoncé qu’il n’y aura ni augmentation du prix de l’eau pour cette fin d’année, ni pour l’année prochaine. En effet, toute hausse du prix doit être justifiée et approuvée par le gouvernement wallon. Reste à savoir quelle sera la situation en Flandre, mais on peut penser que la situation sera similaire.


Retour aux nouvelles