Comment installer sa climatisation soi-même

Nous sommes nombreux à ne pas supporter la chaleur ambiante. La climatisation est un choix indiqué en cette période caniculaire mais l’investissement est onéreux et les installateurs sont débordés. Il est cependant possible d’installer soi-même un système de climatisation.

« Il y a trois types de climatiseurs : les climatiseurs domestiques fixes constitués de deux blocs distincts. Il y a le compresseur extérieur et un extracteur d’air intérieur comprenant un tableau de commande. Sur une installation pareille, plusieurs modules intérieurs sont placés dans les pièces de l’habitation et reliés au compresseur extérieur. Ce genre de modèles a la capacité de climatiser de grandes surfaces tandis que le bruit est généré à l’extérieur de la maison. Il y a aussi les systèmes « monobloc » montés sur roulettes ou fixés au mur. C’est le meilleur marché et le plus facile à installer. Le problème est que ce climatiseur n’est prévu que pour de petites surfaces telles que des appartements ou des studios. Le circuit de refroidissement est contenu dans un seul bloc et l’air chaud est expulsé à l’extérieur par une gaine d’évacuation. Enfin, le troisième modèle est dit « réversible ». Sa particularité est de permettre une climatisation en été et de chauffer en hiver. Il est équipé d’une pompe à chaleur et engendre un coût important même si, à long terme, cela permet de réaliser des économies d’énergie » explique André, bricoleur chevronné.

Quelques recommandations avant d’installer votre climatiseur

Il est d’abord primordial de choisir le modèle que vous installerez chez vous : « Je conseille de réaliser un bilan thermique pour savoir ce que vous allez placer à votre domicile. Une fois le choix posé, vous pourrez aller chercher l’appareil dans votre magasin. Veillez bien à ce que le climatiseur reste en position verticale durant le transport. Eloignez ensuite cet appareil de toute source de chaleur et assurez-vous qu’aucun obstacle ne bloque la circulation de l’air (aspiration et extraction). Le tuyau d’évacuation ne doit pas former de coude. Vous devrez veiller à ce que votre installation électrique soit conforme et équipée d’une mise à la terre adaptée à la puissance de l’appareil. Respectez la distance entre les unités de climatiseur et la hauteur de l’unité intérieure. Le composant extérieur devra être positionné à l’abri du soleil, du vent et de la pluie. Je vous conseille quand même d’appeler un professionnel (chauffagiste, plombier, électricien ou frigoriste) pour la mise en route et la maintenance de votre appareil. Cela vous permettra de conserver la garantie en cas de problème ».

Où et comment installer son climatiseur ?

Une perceuse (et ses mèches), une carotteuse (ou une scie cloche), des vis, des chevilles, une clé à molette, des clés « allen », des tournevis, un mètre et un niveau à bulles, un cutter, un détecteur de fuite et une escabelle.

Muni de vos outils, il est temps de passer à l’installation de votre système : « L’installation ne sera évidemment pas la même selon le système choisi. Une pièce spacieuse est le meilleur endroit pour poser votre appareil. Il faut éviter les pièces où l’air soufflé pourrait être au contact direct avec des personnes. Passé cette étape, il faut commencer par poser le support sur le mur, tracer et percer le mur » précise André.

Il est utile de rappeler qu’il faut veiller à ce que le mur ne cache pas de fils électriques ou de tuyaux. Bien suivre les consignes du fabricant en ce qui concerne l’endroit où percer le trou permettant le passage de la liaison frigorifique : « Et pour percer ce trou, assurez-vous du bon diamètre, toujours en vous référant à la notice de l’appareil. Un marteau perforateur avec une scie cloche fera l’affaire. Quand vous sentez que vous arrivez à l’extérieur, arrêtez-vous. Via l’extérieur, vous finirez le perçage avant de placer le climatiseur sur son support tout en passant le tuyau et le câble d’alimentation dans le trou. Le tuyau d’évacuation doit être fixé le plus verticalement possible. Si nécessaire, utilisez le niveau à bulles pour vous en assurer. S’il y a lieu de fixer le compresseur au sol, faites-le. Raccordez ensuite le tuyau et branchez le câble d’alimentation au compresseur en consultant le mode d’emploi avant. Vous allumez votre climatiseur et s’il fonctionne, rebouchez les trous dans le mur ».

Quelques infos indispensables sur les climatiseurs

La plus grande inquiétude des personnes qui installent un climatiseur a trait au bruit. On se souvient que les premières climatisations étaient très bruyantes. Heureusement, les avancées technologiques ont permis de résoudre en grande partie cet inconvénient. Les climatiseurs dits « Split » sont les moins bruyants.

Le filtrage de l’air s’améliore également : « En effet, le climatiseur améliore la qualité de l’air grâce aux filtres qu’il utilise. Le filtrage électrostatique retient les poussières, les bactéries et le pollen. Le filtrage « à charbon actif » éliminera les mauvaises odeurs. L’humidité de l’air sera aussi réduite par l’action de ces filtres. Ces filtres doivent être régulièrement entretenus si vous voulez qu’ils soient très efficaces à long terme ».

Un climatiseur de classe A utilisant la technologie Inverter va réguler son fonctionnement en fonction des besoins et de la température extérieure. Il fournira une température constante adaptée à la maison permettant ainsi des économies par rapport à la consommation antérieure. Normalement, les climatiseurs fonctionnent davantage au démarrage et s’arrêtent lorsque la température demandée est atteinte. Ces installations durent logiquement plus longtemps. Vous devez donc vous assurer que l’appareil acheté fait appel à cette technologie.

Restez toutefois conscient qu’une climatisation n’a pas que des avantages…


Retour aux nouvelles