Les millionnaires choisissent des appartements plutôt que des villas

Actuellement, on compte largement plus de 1000 biens à vendre en ligne dont le prix moyen dépasse le million d’euros. La grande majorité de ces biens se situent du côté de Bruxelles, en Flandre Occidentale et à Anvers.

Mais contrairement à l’idée reçue, il ne s’agit pas uniquement de manoirs et autres grandes villas dotées d’une piscine et de gigantesques jardins…. Seule une petite minorité de ces biens disposent d’un jardin et/ou d’une piscine. Et dans un cas sur quatre, ce sont des appartements, selon une analyse du marché réalisée par Immovlan.

Les temps changent !

Ce sont près de 135.000 bâtiments qu’ImmoVlan a analysé et plus spécifiquement ceux dont le prix dépasse le million d’euros. A la clé, quelques surprises : il y a 10 ans, le bien au-dessus du million était systématiquement une villa, une maison de maître, voire un château. Une situation qui évolue doucement mais sûrement : les châteaux, fermettes rénovées et autres palais de plain-pied deviennent progressivement des exceptions dans le segment haut de gamme du marché immobilier. Près d’un quart (23%) de ces biens immobiliers à plus d’un million d’euros sont désormais des appartements ou des penthouses, et cette proportion ne fait que croître.

Eric Spitzer, CEO d’Immovlan, nous donne une explication : “Un vaste domaine autour d’une gigantesque maison : cela exige beaucoup de temps et d’argent, ce que les Belges aisés ont très bien compris. Ils préfèrent allouer moins de moyens et d’énergie à l’entretien de leur logement pour privilégier des biens idéalement situés et confortables.”

Bruxelles et la Flandre Occidentale

La Région de Bruxelles-Capitale capte à elle seule un tiers du segment haut du marché. Vient ensuite la province de Flandre Occidentale, en grande partie grâce à “l’effet Côte belge, et plus spécifiquement Knokke-Heist. La province d’Anvers occupe également une place significative sur le segment haut du marché, tant dans et autour de la métropole qu’en Campine. Les Brabants Flamand et Wallon complètent le top 5. Eric Spitzer s’étonne toutefois : “Ce qui nous a frappés lors de notre analyse, c’est le fait que l’offre de biens à plus d’un million d’euros est nettement plus petite en Wallonie. Le segment haut du marché immobilier y est certainement tout aussi important mais arrive moins vite sur le marché (public).”

Gand devant Bruxelles

Lorsque l’on se penche sur les grandes villes, il est étonnant de voir que ce n’est pas Bruxelles mais Gand qui présente l’offre la plus importante en biens immobiliers (29) de plus d’un million d’euros. “Ce qui est le plus surprenant, c’est que ces biens extrêmement onéreux dans les centres urbains sont très fréquemment des appartements.”

Avec ou sans jardin 

Autre idée reçue brisée : seuls 16% des biens répertoriés disposent d’une piscine et ils ne sont que 25% à être dotés d’un véritable jardin. Encore une fois « l’effet appartement »…

Longtemps sur le marché ?

Pour les biens immobiliers dont le prix est plus “dans la norme”, il faut compter en moyenne 3 à 4 mois pour un changement de propriétaire. Dans les segments plus onéreux, le délai, en 2018, peut atteindre 12 mois mais lorsque l’on parle de biens dont le prix dépasse le million d’euros, cela peut monter jusqu’à 16 mois. Ces biens, comme l’explique Eric Spitzer, souffrent d’une clientèle potentielle très exigeante et, dans le cas des grandes maisons anciennes, de prestations énergétiques exécrables.


Retour aux nouvelles